Comment investir dans les énergies renouvelables ?

Il est clair qu’investir dans les énergies renouvelables constitue un geste significatif pour réduire la pollution environnementale. C’est aussi un bon moyen de réduire ses consommations énergétiques même si un certain temps est nécessaire pour rentabiliser des équipements fonctionnant avec ces énergies.

La géothermie, l’aérothermie, le solaire, le bois et l’énergie éolienne (celle-ci n’est pas très rentable) sont autant de possibilités qui s’offrent à vous pour consommer propre. Il est à noter que le fait d’utiliser des énergies renouvelables donne droit à de nombreuses aides de l’Etat. Un bilan thermique vous permettra de connaître les économies réalisables et la durée d’amortissement de votre investissement.

Le bois

Le bois laisse le choix entre plusieurs moyens de chauffage. Une cheminée ouverte a un rendement assez faible mais il peut être amélioré si celle-ci est fermée. Il existe par ailleurs plusieurs types de poêles. Les poêles à accumulation ont un très bon rendement tandis que les poêles à convection ont un rendement plus faible. La chaudière permet de chauffer l’ensemble de la maison et de produire de l’eau chaude sanitaire.

Le bois constitue un investissement intéressant dans la mesure où c’est l’une des sources d’énergies les moins coûteuses et qu’elle n’a connu des augmentations que très légères au cours des dernières années. Pour obtenir des rendements élevés, référez-vous au label « flamme verte ».

L’énergie solaire

L’énergie solaire peut être exploitée grâce à des capteurs solaires thermiques ou bien grâce à des panneaux photovoltaïques. Les capteurs solaires thermiques permettent de produire de l’eau chaude sanitaire. Le prix de l’installation est compris entre 5000 et 7000€ mais est rentabilisé assez vite grâce aux importantes économies réalisées.

Les panneaux photovoltaïques représentent une alternative plus intéressante car ils permettent de revendre l’électricité produite à EDF. Le coût assez élevé est estimé entre 10 000 et 12 000€ mais peut grimper selon la puissance de ces panneaux pour atteindre jusqu’à 35 000€. Le coût dépend aussi du mode d’installation de ces panneaux photovoltaïque. L’avantage, c’est que vous avez la garantie de recevoir un revenu grâce à la vente de l’électricité générée pour une durée de 20 ans.

Les pompes à chaleur (aérothermie, géothermie, aquathermie).

La pompe à chaleur air-air est composée d’une unité intérieure et d’une unité extérieure et permet de chauffer l’air ou de le rafraîchir si cette dernière est réversible. La pompe à chaleur air-eau permet, quant à elle d’alimenter le circuit d’eau chaude d’une habitation et d’ainsi la chauffer dans son ensemble en plus de produire de l’eau chaude sanitaire. Une pompe à chaleur air-air est moins coûteuse mais également  moins performante puisqu’elle nécessite un chauffage d’appoint.

La géothermie et l’aquathermie sont des solutions bien plus performantes puisque même par temps très froid, une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique est capable de fonctionner sans chauffage d’appoint contrairement à la pompe à chaleur aérothermique. Le coût d’une pompe à chaleur aquathermique ou géothermique dépend de la profondeur de forage et du type de pompe à chaleur (sol-sol, sol-eau, eau glycolée-eau ou eau-eau).