Quelle solution de financement pour vos travaux

De temps à autre, une rénovation dans une habitation s’impose. Seulement, le coût de ces travaux peut en rebuter plus d’un. Pour vous permettre de financer en partie ou totalement certains types de travaux, des aides de l’Etat ont été prévues. Certaines nécessitent de remplir certaines conditions. Passons donc en revue ces différentes aides.

L’Eco-prêt à taux zéro

Ce type de prêt est ouvert à toutes les personnes qui souhaitent faire des travaux de rénovation énergétique. Les travaux doivent être effectués dans la résidence principale de l’intéressé et faire partie d’une liste déterminée de travaux comprenant l’isolation de la toiture et des fenêtres et l’installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables. L’entreprise qui effectue les travaux doit être reconnue garante de l’environnement (RGE).

Si les travaux de rénovation énergétique portent sur deux points, le montant du prêt est plafonné à 20 000€. Il est plafonné à 30 000€ sur 10 ans si la rénovation porte sur 3 points de la rénovation. Pour un système d’évacuation individuel mis aux normes, le plafond est à 10 000 €.

Les éco-prêts (ou prêt développement durable) pour la rénovation

Ce sont des prêts à des taux avantageux accordés par certains établissements bancaires lorsque vous effectuez des travaux entrant dans le cadre du développement durable. Les taux d’intérêts sont inférieurs à 4% et les frais de dossier sont très faibles ou inexistants. Ce type de prêt offre beaucoup de souplesse au niveau des mensualités et il n’y a pas de pénalités lors d’un remboursement par anticipation.

Les travaux concernés sont notamment :

  • l’isolation des parois opaques.
  • L’installation d’une chaudière à condensation.
  • L’installation d’une pompe à chaleur permettant de produire de l’eau chaude sanitaire.
  • L’installation des équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables.
  • L’installation d’équipements permettant de récupérer l’eau de pluie.

Le crédit d’impôt

Pour tous les travaux visant à réduire la consommation énergétique de l’habitation, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt sans conditions de ressources. Les travaux doivent concerner l’habitation principale et être effectués par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement). Le montant de l’aide accordée est plafonné à 8000 € pour une personne, et 16 000 € pour un couple marié ou pacsé. Il est majoré de 400 € par enfant à charge.

Les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat) pour la rénovation

Cette aide ne concerne que les foyers aux revenus modestes. Ainsi, les revenus annuels imposables sont soumis à des plafonds proportionnels au nombre de personnes qui composent le foyer fiscal. Ces plafonds dépendent également de la région dans laquelle est située l’habitation. Le logement doit de plus être achevé depuis au moins 15 ans. Les aides de l’Anah prennent la forme d’une subvention dont le montant représente 20 à 35%  du montant des travaux et l’intervention d’un professionnel est obligatoire pour pouvoir bénéficier de ces aides.

Pour connaître les prix des travaux et obtenir des devis : http://www.monequerre.fr/